TEXTE POUR LE SITE WEB « LES MAGICIENS DE LA TERRE »


Düsseldorf, le 2 mars 2011


Une image peut-être pour l’étérnité - gravée dans la mémoire longtemps après l’exposition à la Villette, constamment évoquée à la lecture des innombrables textes sur Magiciens de la terre - il n’est guère possible de se soustraire à cette impression d’une proximité symbiotique de Yarla, de cette peinture au sol créée par six hommes originaires de Yuendumu, et du Mud Circle de Richard Long. C’est précisément cette œuvre, à côté des trois contributions de Jimmy Wululu, Jack Wunuwun et John Mawurndjul, qui marquera comme un geste symbolique les consciences, les ouvrant à l’art aborigène australien pour toutes les expositions ultérieures montrées en-dehors de l’Australie. Ainsi persiste le souvenir auprès de Paddy Jupurrula Nelson, Paddy Japaljarri Sims, Paddy Japaljarri Stewart, Frank Bronson Jakamarra Nelson, Neville Japangardi Poulson et Francis Jupurrula Kelly.

Bernhard Lüthi